Variant Indien

Variant Indien
Variant Indien

Variant Indien

Le préavis, publié mardi sur le website web de la CGT-Santé, couvre comme d’habitude l’ensemble des brokers des hôpitaux publics et privés, mais vise spécifiquement “les personnels des companies de réanimation et de soins intensifs”. La CGT-Santé a déposé un préavis de grève nationwide dans les providers de réanimation pour la journée du 11 mai, une date déjà repairée dans plusieurs hôpitaux où les soignants réclament des hausses de salaires et d’effectifs. Les députés de la commission des Lois ont donné un premier feu vert à l’instauration d’un “move sanitaire” pour l’accès à des rassemblements de plus de 1.000 personnes. Plus d’un quart de la population de l’UE a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, a salué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. L’Inde, dont le système de santé est asphyxié par la pandémie, a franchi le cap des 20 hundreds of thousands de cas officiellement recensés pour 222.000 morts. Les hôpitaux sont submergés et à court docket de réserves d’oxygène, de médicaments, de lits, malgré l’aide internationale qui afflue.

Faut-il s’inquiéter des deux décès du Covid-19 après vaccination en Guyane ? Selon l’OMS, « le B.1.617 a un taux de croissance plus élevé que les autres variants en circulation en Inde », suggérant « une plus grande contagiosité ». Il est néanmoins toujours classé « variants d’intérêt » et non « variant préoccupant » comme ses cousins britanniques, sud-africains et brésiliens. Entre-temps, le nombre de cas et de morts a explosé en Inde, avec nouveaux malades et près de morts recensés ces seules dernières 24 heures. « La state of affairs en Inde peut se produire n’importe où », a alerté l’OMS.

variant indien
Variant Indien

Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement. Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette). En revanche, il n’est pas considéré comme un « variant d’échappement », il ne possède pas la modification génétique responsable de la résistance qui se trouve, elle aussi, sur la protéine Spike et porte le nom de E484K. Le variant britannique est aussi plus virulent et entraîne des formes plus sévères de la maladie avec un plus haut risque d’hospitalisation (de + forty % à + 64 %) et une mortalité plus élevée (de + 30 % à 70 %). E484Q et L452R permettent au coronavirus de mieux s’accrocher aux cellules pour se répandre plus facilement.

“Actuellement on ne voit que le sommet de l’iceberg, et sans doute que pas tous les cas sont détectés, c’est pour ça qu’il faut aller vite dans le tracing contact”, insiste-t-il. “Quand on a un variant qui circule au niveau mondial de façon importante, il faut vite prendre des mesures pour pouvoir le séquencer, isoler ces patients, isoler les cas-contacts”, souligne le docteur Halfon. Un deuxième malade sans lien avec le précédent a été détecté le 27 avril, et immédiatement mis en quarantaine également. La première personne contaminée au variant B.1.617 a été détectée le 19 avril à son arrivée d’Inde. A Marseille, l’infectiologue Philippe Halfon traque les virus mutants de la Covid.

La peur qu’encourage le mutant indien est-elle scientifiquement justifiée ou relève-t-elle d’un ­emballement médiatique? A l’picture du virologue Christian Drosten, qui conseille le gouvernement allemand, de nombreux chercheurs appellent à la prudence. Attribuer à ce seul variant la responsabilité de l’hécatombe endeuillant l’Inde serait prématuré ; l’embrasement de l’épidémie dans le pays, où un triste record mondial de four hundred.000 contaminations a été enregistré samedi, pourrait relever d’un cocktail de facteurs. Le président de la République a indiqué, vendredi sur Twitter, que tous les adultes pourraient se faire vacciner à partir du 15 juin. Avant d’ajouter, dans un autre tweet, que toutes les personnes âgées de plus de 50 ans pourront le faire à partir du 15 mai.

variant indien
Variant Indien

Le variant B.1.617, plus communément appelé variant indien, a été détecté pour la première fois en octobre 2020 à Ngapur, dans l’État du Maharashtra, au centre de l’Inde. Depuis son apparition, il a provoqué plus de 200.000 décès dans le pays , et s’est répandu sur tous les continents. Qualifié de «double mutant», il se caractérise par la combinaison de deux mutations préoccupantes, déjà connues mais non-associées jusqu’ici, au niveau de la protéine «spike» du virus Sars-CoV-2, la clé qui permet aux virus de pénétrer dans nos cellules. La cas bordelais concernait un homme, travaillant dans une entreprise internationale et qui était revenu le 18 avril d’un voyage professionnel en Inde.

Déjà, son “variant” a surgi en France (trois cas repérés ce vendredi 30 avril 2021), sans qu’il soit encore potential aux scientifiques de préciser s’il est plus contagieux et/ou plus virulent. En parallèle du contrôle de l’importation du variant indien, l’évolution épidémique dépendra aussi du comportement de la inhabitants. “Une mesure n’est efficace que si elle est comprise, settle forée et respectée. Depuis le début de cette crise les Français ont le destin de l’épidémie entre leurs mains”, estime l’épidémiologiste. Si le virus reste le maître des horloges, l’exécutif mise sur la campagne de vaccination pour contrer sa development et donc éviter l’implantation du variant indien.

À l’concern de leur quatorzaine à l’hôpital, ces personnes ont été take a look atées négatives, par PCR, et aucun cas secondaire n’a été détecté autour de ces cas verifyés, selon la préfecture et l’ARS. D’après plusieurs médias locaux, ces cas importés dans les Outremers sont deux personnes en provenance de l’Inde vers la République dominicaine, en transit en Guadeloupe. Pour l’heure, outre ces deux personnes, aucun autre cas de cette mutation n’a été recensé sur l’île. Alors que le déconfinement progressif a débuté ce lundi three mai, la propagation de ce variant inquiète. S’il reste encore beaucoup de choses à apprendre sur cette mutation, jugée responsable de l’hécatombe épidémique dans son pays d’origine, il est attainable qu’elle soit plus contagieuse. Pour l’heure, les sufferers testés positifs à ce variant “vont bien” et ne souffrent d’aucune “forme grave” de la maladie.

L’Italie a verifyé quant à elle 10 % de cas positifs au Covid dans un avion en provenance d’Inde. Les cas se multiplient en Europe, mais il reste encore difficile d’évaluer l’importance du variant sur son sol. Alors que l’épidémie semble hors de contrôle en Inde, trois cas de variant indien ont été détectés en France. La Dépêche vous détaille les informations connues sur ce “double mutant”. Deux autres cas contacts à risques de cette famille ont été identifiés en Lot-et-Garonne. Depuis le 9 avril date du dépistage positif, « aucun cas positif au variant indien n’a été détecté.

variant indien
Variant Indien

Enfin, chaque personne en provenance de ces pays fait dorénavant l’objet d’une mise en quarantaine obligatoire et contrôlée pour 10 jours, décidée par arrêté préfectoral. Un test PCR négatif au 9e jour permet de sortir de la quarantaine le 10e jour. Afin de limiter la diffusion de variants sur le territoire national, des mesures de protection supplémentaires ont été prises depuis samedi 24 avril pour les voyageurs arrivant d’Inde, du Brésil, d’Argentine, du Chili et d’Afrique du Sud où la présence de variants d’intérêt est observée.

variant indien

Six cas de variant indien ont été détectés au complete en Nouvelle-Aquitaine, trois nouveaux cas ayant été avérés après séquençage ces derniers jours, a annoncé ce mardi l’Agence régionale de santé. Après les trois cas de variant indien confirmés vendredi en Nouvelle-Aquitaine – un couple en Lot-et-Garonne dans le secteur de Villeneuve-sur-Lot et un homme à Bordeaux -, voilà que trois nouveaux cas ont été révélés ce mardi par l’Agence régionale de santé. Ils concernent l’entourage familial du cas bordelais, un homme travaillant dans une entreprise internationale et qui était revenu le 18 avril d’un voyage professionnel en Inde. Cinq cas de variant indien du Covid-19 ont été détectés en France, dont deux dans le Lot-et-Garonne, ont confirmé vendredi 30 avril les autorités sanitaires françaises.

YAMIL LAGE / AFPÉPIDÉMIE – Après séquençage, l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine a annoncé mardi 4 mai avoir détecté au whole six cas de variant indien du Covid-19 dans cette région. L’Italie, qui a interdit dimanche l’entrée sur son territoire aux personnes en provenance d’Inde, mais a maintenu les vols pour permettre à ses ressortissants de rentrer, recensait jeudi 10 % de cas positifs dans un avion en provenance d’Inde. Selon le quotidien La Repubblica, le premier cas de variant indien aurait été enregistré dans le pays en Toscane au mois de mars. Vendredi 30 avril, l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine a tenu une conférence de presse, confirmant la présence de trois personnes testées positives au variant indien dans la région.

Written by je suis beau

Veronique Genest 2020

Veronique Genest 2020

Abby The Voice 2020 Origine

Abby The Voice 2020 Origine