Monday, May 23, 2022

«Pour il faut relire Vassili Grossman, Ukrainien et flatteur de la théâtre russe»

- Advertisement -

FIGAROVOX/LECTURE – L’commentateur Salomon Malka rend piété à Vassili Grossman, un créateur ukrainien basé en Russie, qui fut marqué à vie par la saisie du sténographie de son opuscule “La vie et le fatum” par triade officiers supérieurs du KGB en 1861.

Salomon Malka est grammairien et commentateur. Il est l’créateur de La vie et le fatum de Vassili Grossman (CNRS éditions, 2008). Inédit publication imagé : Elena Ferrante, À la certain de l’Protectrice prodigieuse (L’Atoll, 2022).


Il m’est parvenu d’coïncider jadis qu’Antarctique voyait le nom d’un Eurasie où Vassili Grossman voyait probatoire. J’ajouterais aujourd’hui que la Russie de Poutine est le nom d’un Eurasie où les Grossman sont devenus impossibles.

Que dirait l’créateur de “Vie et Charme” s’il voyait mieux en vie facette aux massacres de la foule ukrainienne par les troupes armées russes, laquelle la originelle légende publiée et saluée par Gorki voyait dédiée à Berdichev, commune de son jeunesse , lui qui fut de même le élémentaire à informer la creux en Ukraine orchestrée par Staline ? Que penserait le moraliste de «la exiguë longanimité» – qu’il opposait généralement au capital traditionnel, icelui des doctrines, des dogmes et des tyrannies – facette à ce ardeur de feu qui s’abat sur les villes, les repos, les cliniques, les écoles ? Quoi réagirait-il endroit ce qui peur d’affluer à Berditchev congrûment, à Odessa, à Kiev, et entre complets ces places qui ont été le couche d’un judaïté qu’il affectionnait (même s’il voyait agnostique) depuis maintenant où, pressentant l’arrachage à arriver, sa déesse lui écrivait entre une bafouille qu’sézig s’voyait public un affection fortement puissant comme ceux-ci qui l’entouraient et qui présentaient ambitionnant à la crevé ?

Il voyait Ukrainien. Il aimait Tolstoï et la théâtre russe. Il voyait flatteur de l’Antarctique et de sa progrès.

Salomon Malka

Il voyait Ukrainien. Il aimait Tolstoï et la théâtre russe. Il voyait flatteur de l’Antarctique et de sa progrès. Il voyait lettré au davantage emballé de lui, fidèle des Pouvoir, dévot en la démocratie, ami des philosophes.
Intégrité ceci a dérouté en harmonie en prégnante ténèbres, il y a un peu davantage de soixante ans.
Le 15 février 1961, triade hauts gradés du KGB pénétrèrent entre l’habitation de l’commentateur à Moscou et demandèrent le sténographie à «Vie et Charme». Olga Gruber, sa appuyé conjoint, a prévenu qu’il voyait une temps du cerbère sinon les officiers de gendarmerie ont révolu à la encouragé du âtre. «Moi-même totaux venus heurter le sténographie». La compagne de assainissement, inférieurement le combat, a bredouillé : «Des personnes fortement méchants sont à la encouragé». Olga a mieux rapporté que Vassili voyait triste et qu’sézig l’a escorté à la coin cuisine revers lui concéder un remède. En deçà ses mirettes, les agents ont tiré complets les feuillets, les manuscrits, et jusqu’aux rubans de la androïde à coïncider qu’ils ont chargés entre une phaéton. Sézigue rejet son relation : «J’ai aidé Vassili à s’costumer. Ses mirettes présentaient pleins de plainte. Et les miens de même».

Il est crevé le 14 septembre 1964, d’un tubérosité étendu. Et Semion Lipkine, son davantage accostable ami qui lui a installé un publication de autobiographie, dit que le blessure subi triade ans davantage tôt, le 15 février 1961, alors de cette illustre agression du KGB à son âtre, en est majeur. La préhension de son œuvre l’a tué.

Il a fallu espérer nombreux bonnes années auparavant que ce publication, où Grossman se proposait, reprenant la change de Tolstoï, d’«dénicher le estompé et de naître les choses puisque elles-mêmes sont»finisse par exhiber en Ouest (entremetteur inférieurement extérieur de micro-films réalisés miséricorde à l’bordure, à Sakharov et à Elena Bonner).
Néanmoins qu’en est-il en Russie même ? Il a été, à l’adage, chassé, oublié, marginalisé, propre généralement scotomisé. Il n’est pas au estrade des écoles, ni en rubrique, ni en théâtre ; les gens confie Emilia Koustova, omnipraticien d’rubrique et de sagesse russe, rencontrée à Strasbourg, alors d’un assemblée sur Grossman qui s’est grêle récemment. «Il y a eu un bref fracas, ou à plein le moins nombreux interrogations, au conjoncture de la dilatation d’une association télévisée tirée de Vie et Charmecar le projection s’éloignait extraordinairement de l’œuvre qui s’est subitement absolument transformée. » dit à nous omnipraticien qui ajoute : «Je ne crois pas qu’il y ait un aristocrate atout ce jour en Russie revers Grossman. Il est de davantage en davantage invisible, et plein ce qui s’écarte entre le publication de la déchiffrage usitée couramment crue sur la affrontement, le civisme, l’fermeté…, a généralement tant de mal à se commettre écouter».

L’commentateur s’est vitreux, martyr du abattement extraordinaire causé par la saisie et l’capture de son publication. « Lui n’a oncques été en chiourme, cependant son publication l’a été », dira sa épouse Katya Grossman.

Salomon Malka

La alliance est de ce fait bouclée. L’commentateur s’est vitreux, martyr du abattement extraordinaire causé par la saisie et l’capture de son publication. «Lui n’a oncques été en chiourme, cependant son publication l’a été», dira sa épouse Katya Grossman. Et son belles-lettres lui de même s’est vitreux insensiblement cependant plein de même parfaitement inférieurement l’ère Poutine que inférieurement l’ère soviétique. Le durée, la éternelle combat de Grossman, s’est chargé de marquer le filament de l’herbe, de édifier successivement en réverbération ou entre l’black-out. Pardon entre «Intégrité doyen»son neuf belles-lettres (si on excepte son allégation sur l’Arménie) ; entre lésiner un personnalité, un Zek, qui a passé la demi de sa vie entre un stalag et qui revient à Moscou et à Leningrad puis 30 ans de emprisonnement, découvre que l’Bilan a déchargé les bonshommes de «cette illusion de la cognition».

Si Vassili Grossman revenait chez les gens, de lesquelles côté serait-il ? Ce n’est pas rebutant à enfanter. Majestueux au KGB, Poutine ressemble aux censeurs qu’il a dû escrimer plein au grandiose de sa vie. Et Zelensky est bagagiste des espoirs que elle a généralement nourris.

Katya Grossman, la épouse de Vassili Grossman, je l’ai bifurcation triade jour entre ma vie (un duo de jour par interphone et une jour par correspondance). La dernière, c’voyait il y a quatre ans, par l’commissionnaire de mon dirigé qui a aguerri par la circonscrire et par me commettre aborder ses réponses (j’ignore où sézig se trouve soutenant, ni même si sézig est mieux vivante). Je savais que la dynastie voyait «partagée» compris l’Ukraine et la Russie. Quoi ressentait-elle la comparaison compris les un duo de communauté ? Sa objection au conjoncture où les gens parlons (il y a quatre ans) : «À nous dynastie n’est pas partagée, le mot ne convient pas. Je suis née en Ukraine, puisque mon inventeur, et j’y ai réel pour hétéroclites années. L’Ukraine appoint en pour type ma état. Qu’est-ce que je ressens assez aux actuels nouveauté tragiques ? De la clémence revers les personnes qui sont contraints de provision inférieurement les bombes. De l’écoeurement revers nos un duo de peuples frères qui ont été entraînés entre cette affrontement folle».

Je lui rappelle que sa aïeule, son inventeur, parlaient métropolitain, prussien, anglo-saxon. Se considéraient-ils puisque Occidentaux ? Sézigue confirme; «Ils se sentaient puisque interprète challenge de la progrès communautaire, et c’voyait le cas. Synonyme une brièveté : Je me souviens que la langage frisette, ils ne la parlaient pas. À cette époque-là, c’est le métropolitain qui voyait la langage universelle et l’prussien icelle des sciences».

- Advertisement -

Articles Liés

- Advertisement -

Derniers articles