9.2 C
New York
Thursday, December 2, 2021
spot_img

Myanmar : Les investisseurs devraient catéchiser à cause séjourner les versements de ressources à la junte


(Paris) – Les paiements effectués par les sociétés du terrain de l’régularité et de l’défrichement à des êtres dessous le ascendant de l’protégée du Myanmar fournissent des ressources primordiaux au attitude de la junte et posent de honnête risques constitutionnels, financiers et de dignité aux investisseurs de ces sociétés, a honnête Human Rights Watch aujourd’hui.

En octobre, Human Rights Watch a brochure à méconnaissables dizaines de commerces d’embargo qui renferment des ouvrages pendant des commerces efficace en collaboration revers des êtres dessous le ascendant de la junte installée par l’protégée du Myanmar, qui a permis le contrôle tandis d’un chiquenaude d’Justificatif en février, a régi une damnation brutale grâce à les manifestants et est impliquée pendant de pluriels douleurs grâce à l’débonnaireté, meurtres, tortures et douleurs de hostilité. Les projets conjoints pendant le terrain du gaz content génèrent quelque période encore d’un milliard de dollars de revenus étrangers à cause la junte, versés en dollars américains sur les factures bancaires de la junte pendant des communauté étrangers.

“Il est capital que les investisseurs agissent à présent à cause contribuer à colmater les paiements planches qui alimentent une junte belliciste brutale“, a honnête John Sifton, gérant du apologie à cause l’angélique à Human Rights Watch. “La junte est extraordinairement dépendante des revenus étrangers en dollars provenant de l’mercatique minière et du gaz content, et de nouvelles mesures ciblées à cause les colmater pourraient concerner le particulier canal efficace d’posséder des changements pendant ses manoeuvre.

Pendant le ajusté des contrats existants revers les êtres étatiques, les commerces pendant le terrain de l’régularité ont des options limitées à cause boucher les paiements occupation à la junte, purement elles-mêmes devraient se adapter aux sanctions ou à d’hétéroclites mesures de aménagement banquière bloquant ces paiements si elles-mêmes réalisaient imposées par les Mémoires-Unis, l’UE et d’hétéroclites gouvernements trousseau, a honnête Human Rights Watch.

Human Rights Watch a brochure aux commerces d’embargo tenant des investissements nécessaires pendant au moins une des sociétés suivantes : TotalEnergies, Tirant, PTT ou sa agence PTTEP, et POSCO, qui sont rassemblement responsables de la majeure paragraphe de la avènement et des revenus du gaz content au Myanmar.

Blackrock, State Street et Vanguard renferment des participations substantielles pendant ces quatre sociétés, ce qui à elles approuvé un contrôle de diplomatie essentiellement trapu malgré de à elles dirigeants. En France, Human Rights Watch a brochure à BNP Paribas, la Équipage des Dépots, La Crédit Postale AM, pour qu’à méconnaissables hétéroclites ressources de tailles diverses tenant des parts pendant TotalEnergies. Human Rights Watch a auparavant correspondu revers TotalEnergies et PTT proportionnellement à elles ouvrages au Myanmar.

Les cursus adressées aux sociétés et aux investisseurs expliquent en énumération pardon les sociétés qui fournissent des revenus à la junte sont confrontées à de bordeaux risques constitutionnels, financiers et de dignité et sont pendant l’inexpérience de s’régler de à elles responsabilités en matériau de capacités humains au Myanmar en devoir des Prescriptions directeurs des Nations Unies relatifs aux sociétés et aux capacités de l’gars.

Les commerces d’embargo ont impartialement des responsabilités en matériau de capacités humains et pourraient elles concerner confrontées à des risques financiers et de dignité en tellement qu’actionnaires de commerces générant des milliards de dollars à cause la junte.

Human Rights Watch n’a toléré aucune contrepartie de Blackrock, Vanguard ni d’hétéroclites investisseurs basés aux Mémoires-Unis. En France, méconnaissables investisseurs ont répondu littéralement de Human Rights Watch, indiquant découler étroitement l’bouleversement des nouveauté au Myanmar et concerner en conversation périodique revers TotalEnergies sur ce émetteur. Simplement annulé n’a distinctement montré son squelette aux mesures visant à colmater le déversement des revenus du gaz content à la junte.

Derrière employer façade à d’éventuelles conséquences négatives involontaires, les cursus décrivent des méthodes permettant de colmater les paiements hormis agiter la avènement de gaz content miss.

Les investisseurs devraient catéchiser laconiquement à cause aviver les commerces extractives efficace au Myanmar, lequel TotalEnergies, à assurer ces mécanismes spécifiques de sanctions financières, suivant Human Rights Watch.

“Les commerces d’embargo devraient apposer à elles patronage en tellement qu’actionnaires à cause inculquer les sociétés de assurer des sanctions de la segment des Mémoires-Unis, de l’UE et d’hétéroclites gouvernements concernés, en glaçant les paiements sur les factures extraterritorial de la junte”, a honnête Sifton. “Ne pas catéchiser perpétue le atteinte causé au surpeuplé du Myanmar et ne cataclysme qu’risquer les sociétés à des risques supplémentaires.”



Primeur link

Related Articles

Latest Articles

- Advertisement -spot_img