Thursday, May 19, 2022

Le administrateur ukrainien Volodymyr Zelensky bailleresse d’une drapeau à 4 M€ en Toscane là-dedans un blockhaus russe. Entrevue sur cette quidam de concubinage

- Advertisement -

“Ce lesquels j’ai inquiétude, c’est de me envahir une gonflé si la lutte s’étendait et que les Russes venaient à pointer la drapeau de Zelensky. J’aimerais empressé commencer à mes 80 jeunesse…” Roberto Angelini, 79 ans, citoyen de Pesante dei Marmi, intervalle thermal toscane, se passerait empressé de son incommodant avoisinant. Disciple nos confrères du Corriere della Serra, le administrateur ukrainien, Volodymyr Zelensky, serait le bailleresse de la splendide drapeau à quatre millions d’euros qui jouxte la cottage de Roberto, sur la via Matteo-Civitali.

Six tribunaux, quinze muids, une délicate toilette langoureuse au cercle d’un fastueuse ouche ceinturé d’oliviers: un élysée ici-bas. La logement du contre-amiral d’Relevé ukrainien est fabriquée au cœur du riche tronçon de Vittoria Apuana. La drapeau est aujourd’hui fainéante, épisodiquement louée, semble-t-il, au vacance ou au paye, à des touristes fortunés de ardeur.

Un blockhaus thermal russe

Volodymyr Zelesnky l’aurait propre du moment où il existait interprète et commençait à toucher la renom. Il y aurait été vu – hormis credo aucune – en 2019 moyennant la dernière coup. Roberto, son avoisinant, n’est pourtant doigt calmé par cette assistance, avec que tonnent les canons russes à Kiev.

Disciple la flot ultramontaine, la cottage est enregistrée au nom d’une groupe ultramontaine détenue à 100% par une subsister cypriote. Son égoïste fonctionnaire est une Ukrainienne.

La factrice de la “Retranchement Italiane”, qui déboule en tricycle blond et opacité devanture la drapeau, nous-mêmes allocution un clignement d’œil hilare comme nous-mêmes l’interrogeons sur le ton de la saillie moyennant ésotérisme si le administrateur y reçoit du malle: “Je sais que la cottage lui appartient, purement je ne peux pas en discourir.”

Pesante dei Marmi est devenue en vingt ans un bâtiment de séjour excessivement prisé des Russes. Bizarre d’fonder, avec que la lutte faisait obstination là-dedans le Donbass, que l’intellectuels des une paire de tribu festoyait sur les mêmes plages toscanes l’été commencé.

La intervalle, son contour de mer, ses hôtels de confort, ses restaurants éminent de suite se sont transformés au fil du moment en blockhaus russe.

“À la époque, ils s’installent là-dedans des hôtels de confort à 100.000 euros la semaine”, explique Roberto. À une paire de cents mètres de la cottage de repos de Volodymyr Zelensky, là-dedans la même rue, le commune de la “Diamant des vents” abrite une vingtaine de maisons distinctif à de richissimes Russes.

Un repère connu plus la cottage de Zelensky: toutes ont les volets fermés.

“Des proches du procédé russe”

Fronton la drapeau du contre-amiral d’Relevé ukrainien, nous-mêmes rencontrons Giuseppe de Paola, 60 ans. Il en assure l’jonction régulièrement. “Le inflammation est brûlant toute l’cycle à l’domestique. Je nettoie le ouche comme il y a des grossier blessures de actuel moyennant recueillir les bulletins et les branches aux voisinage de la toilette. Je n’y rencontres que modérément du monde et néanmoins des locataires.” Disciple lui, les Russes qui habitent à une paire de pas de là “sont des proches du procédé en emplacement à Moscou”.

Pesante dei Marmi abrite différents excessivement grosses fortunes russes, lesquels celle-ci de Oleg Tinkoff, gars d’sociétés et possédant. Il est le constructeur de la bourse en ornement Tinkoff Credit Systems.

Le possédant – qui existait autant bailleresse d’une doté brigand professionnelle employant Peter Sagan ou Alberto Contador – possède un restaurant de confort, La Datcha, à Pesante dei Marmi.

Depuis que la lutte a éclaté, ses tâches ont écarté 90% à la Cavité de Londres. Le Russe aurait inclus des pertes de cinq milliards d’euros. À l’instar d’Abramovitch, il s’est notoirement positionné quelque la lutte.

De l’affolement

Le arrière-plan universel timide les habitants de Pesante dei Marmi à douteux pennon. Comment entiers les Occidentaux ils redoutent la lutte. Simplement ils craignent autant les inévitables conséquences économiques moyennant à eux nation. “L’hibernation, nous-mêmes avons singulièrement des Italiens, purement l’été ce sont les Russes qui font corrompre l’trésor locale. S’ils ne viennent encore, ça va créature un effectif embarras”, commente “Paris” – c’est son homonyme – l’boutiquier qui tient une charnière à différents pas de la drapeau de Zelensky.

Dior, Gucci, Rolex, Dolce & Gabbana et empressé d’étranges avaient installé à eux boutiques là-dedans cette fine agglomération de 7.400 habitants.

La fin annoncée de la providentielle arrosage de pétrodollars avisé désormais les emplois. Complets ceux-là que nous-mêmes avons croisés là-dedans les rues de Pesante dei Marmi craignent que les volets ne restent coteau cet été et que l’trésor ne s’écroule.

“C’est comme même bigrement d’ressources, confie Giuseppe, l’gars d’jonction de la drapeau de Zelensky. Certaines villas se louent jusqu’à 150.000 euros le paye. Ce ne sont pas des Italiens qui vont les camper…”

Quels postérité moyennant la nation thermal s’il n’est encore masse de roubles? La partie est là-dedans toutes les têtes.

- Advertisement -

Articles Liés

- Advertisement -

Derniers articles