2.6 C
New York
Saturday, November 27, 2021
spot_img

General Electric a curieux 7,2 milliards de pourboires aux banques de Wall Street


Publié le 11 nov. 2021 à 17:52

Lorsque que General Electric a annoncé mardi son hominien dispersion en triade affaires contraires, en un peu avec de paire décennies il émanation anecdote la facile des banques de Wall Street, révèle le « Financial Times »

En chaque, les gain que le massé a versés aux banques d’financement, s’élèvent à 7,2 milliards de dollars depuis 2000, rapporte le traditionnel anglo-saxon, citant des chiffres fournis par Refinitiv.

Fougue d’acquisitions

Lancé à cause une impétuosité d’acquisitions dès le immersion des années 2000, le massé a surtout dépensé 2,3 milliards de dollars en négociation en M&A. Bonté à cause des secteurs moyennant disparate que l’charge, l’aéronautique, le huile, les obligations financiers ou principalement les médias, GE qui pesait à une étape 400 milliards de dollars, va se réformer en triade créatures hétéroclites , focalisées sur la esprit, l’aéronautique et l’obstination.

Si son promenade a produit de généreuses pourboires moyennant les banques concernées, sa cabriole n’en a pas été moins avantageux. Lorsque que le massé a dégringolé de 75 % en Porte-monnaie depuis 2000, il a payé pas moins de 3,3 milliards de dollars de valeur liés aux prescriptions. Il a équitablement dépensé 800 millions en valeur d’alignement et 792 millions en valeur de collaboration.

Remplaçant les conditions de Refinitiv, GE est pour le massé réalisateur à garder dépensé le avec en gain de école d’financement, lointain fronton le entrepreneur limousine étasunien General Motors, qui arrive lointain postérieurement pile 3,8 milliards de dollars. Intégraux secteurs confondus, GE arrive même fronton les banques Citigroup et JPMorgan Chase (6,8 milliards quiconque).

Une cycle 2021 fortuite moyennant la école d’financement

JPMorgan, Morgan Stanley, Citi et Goldman Sachs ont chaque homme gardé avec de 700 millions de dollars de GE depuis 2000. Uniquement c’est à JPMorgan que revient la ouverture animation en abondance de transactions effectuées moyennant le massé réalisateur.

Au tiers trimestre, les revenus de école d’financement des primordiaux établissements du monde ont explosé. Ils profitent à truffé du marché des fusions-acquisitions (M&A), qui connaît une cycle 2021 esceptionnelle , porté par la dédommagement bon marché, des modalités de investissement favorables et une bascule de prolixe rectification (quantitatif, biologique). Fin septembre, avec de 4.360 milliards de dollars de deals avaient déjà été signés. Une valeur qui pourrait apanage s’construire à 6.000 milliards de dollars à la fin de l’cycle, ce qui en ferait une cycle réel.



Montée link

Related Articles

Latest Articles

- Advertisement -spot_img