in

Avocat General Viry Chatillon

Avocat General Viry Chatillon
Avocat General Viry Chatillon

Avocat General Viry Chatillon

En trigger, les PV d’interrogatoires qui ne correspondraient pas à ce que les caméras, obligatoires pour les garde-à-vue de mineur, ont capté. Ainsi, alors qu’un jeune s’évertue à expliquer qu’il ne connaît pas les auteurs des violences et n’y a pas pris half, le PV indique plutôt qu’il ne se « rappelle pas » y avoir participé. La défense de son côté a dénoncé une enquête entachée par «de graves irrégularités». L’avocate de la Défense Sarah Mauger-Poliak a salué un «démenti cinglant de l’enquête» et annoncé son intention de porter plainte pour «faux en écriture publique» contre des enquêteurs. L’avocat d’un autre prévenu a déjà déposé deux plaintes pour faux et utilization de faux auprès du parquet d’Évry-Courcouronnes.

avocat general viry chatillon
Avocat General Viry Chatillon

Mais sur la vidéo (de la garde à vue à laquelle les avocats ont eu accès, ndlr), on voit qu’il ne fait qu’acquiescer aux questions des policiers», explique le conseil d’un jeune homme qui a bénéficié de deux acquittements. «Mon client a fait 34 mois de détention provisoire sur la base d’une enquête déloyale. En première occasion, le parquet avait même requis 30 ans contre lui», ajoute-t-il. Dans la nuit de samedi à dimanche 18 avril, la cour d’assises des mineurs de Paris a condamné en appel 5 de ces jeunes à des peines entre 6 et 18 ans de jail et a prononcé eight acquittements, soit trois de plus que lors du premier procès. L’avocat général avait demandé mardi un seul acquittement et de 12 à 25 ans de réclusion pour les 12 autres accusés. La lecture du verdict a été marquée par une bagarre générale démarrée dans le box des prévenus.

La rémotion de l’avocat général n’a ni plu au procureur général ni à la chancellerie. Mais ils ne peuvent rien faire, voilà qui montre l’absurdité de l’idée-même d’indépendance du Parquet. Après la décision de justice polémique dans l’affaire Sarah Halimi, Pascal Praud et Philippe Bilger ont eu un échange tendu dans L’Heure des pros sur CNews. Le propriétaire qui avait loué sa maison à une famille depuis quatre ans l’a retrouvée dans un état déplorable. Se rappelant aux bons souvenirs de son expérience de jeune model, l’actrice de 23 ans Emma Smet a fait son effet auprès des fans (et même de sa maman Estelle Lefébure !) sur Instagram.

Trois d’entre eux ont été condamnés à 18 ans de réclusion, l’un de eight ans et le dernier de 6 ans d’emprisonnement. En application de la règlementation, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition et la possibilité de définir des directives relatives au kind de vos données après votre décès. Pour exercer vos droits, contacter CMI Digital à l’adresse justifiant de votre identité. Pour toute data complémentaire, consulter notre Charte Données Personnelles et Cookies. Cette idée a suscité la colère du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, qui a estimé que cela reviendrait à envoyer en prison automatiquement toute personne interpellée sans preuve, ni procès.

avocat general viry chatillon
Avocat General Viry Chatillon

La procureure générale de Paris, Catherine Melet-Champrenault, a regretté la diffusion de “propos erronés”. “La déformation publique, parcellaire et trompeuse, des propos d’un magistrat, par des personnes manifestement animées d’une intention de nuire et dont certains n’ont pas helpé aux débats, constitue une nouvelle tentative de déstabilisation de l’institution judiciaire”, a-t-elle dénoncé. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu’il recevrait ce samedi les policiers blessés lors de l’attaque tout en expliquant sur RTL qu’il ne soutenait pas «les manifestations devant les institutions» et refusait d’opposer « police et justice». Il a insisté sur les «faits ignobles subis» par les policiers et sur le soutien que l’Etat leur témoignait. Le verdict a toutefois suscité la colère des victimes et des syndicats de police. L’acquittement de eight prévenus «est incompréhensible et laisse les victimes et de nombreux policiers très amers et en colère», a réagi le syndicat Unité SGP Police.

Selon Libération, ce passage du réquisitoire de l’avocat général, prononcé à huis-clos, serait cependant imprécis. C’est en accédant aux enregistrements vidéos des gardes à vue, obligatoires lorsque des mineurs sont mis en cause, que les avocats ont noté les dissonances entre les captations et les retranscriptions. “Les policiers ont transmis 15 pages d’audition de mon consumer aux magistrats quand ils auraient dû en transmettre 245”, affirme par exemple Me Sarah Mauger-Poliak. Après le verdict de la cour d’assises des mineurs de Paris rendu en appel dans la nuit de samedi à dimanche, après la colère des policiers, qui ont manifesté en nombre mardi, l’affaire de Viry-Châtillon n’est pas terminée.

L’avocat de l’un des policiers, Me Thibault de Montbrial, a ainsi dénoncé dimanche dans un entretien au Figaro Vox des déclarations de l’accusation. En première instance, huit de ces jeunes avaient été reconnus coupables et condamnés à des peines allant de 10 à 20 ans de prison. Le parquet général de Paris avait fait appel du verdict alors que les avocats des parties civiles avaient dénoncé des peines «qui ne tiraient pas les conclusions» de la «gravité du crime» commis. La cour n’a pas suivi les réquisitions de l’avocat général qui avait demandé mardi un acquittement et des peines de 12 à 25 ans de réclusion criminelle pour les 12 autres accusés, âgés aujourd’hui de 21 à 26 ans. Dans un entretien au Figaro dimanche, Me Thibault de Montbrial avait affirmé que l’avocat général avait dit aux accusés “qu’ils constituaient à ses yeux ‘une richesse pour le pays'”.

avocat general viry chatillon
Avocat General Viry Chatillon

Pour le garde des sceaux, la phrase remarkée, qui a été « extraite » d’un « réquisitoire de sept heures », a été « dénaturée ». Selon la défense, les interrogatoires ont été mal retranscrits, à la défaveur des accusés. “Les policiers ont transmis 15 pages d’audition de mon shopper aux magistrats quand ils auraient dû en transmettre 245”, affirme Me Mauger-Poliak à l’AFP.

Plusieurs syndicats de policiers sont scandalisés par le verdict plus clément rendu en appel dans l’affaire des policiers attaqués et brûlés en 2016 à Viry-Châtillon. Après 14 heures de délibérations, les cinq condamnés ont été reconnus coupables de tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Trois d’entre eux ont été condamnés à 18 ans de jail, un à eight ans de jail, et le dernier à 6 ans. La cour d’assises des mineurs de Paris a condamné samedi soir en appel cinq des treize jeunes jugés depuis six semaines après l’assaut de deux voitures de police à Viry-Châtillon , en 2016. M. Dupond-Moretti s’est refusé à recevoir les jeunes acquittés comme le demandait une avocate de la défense. “Recevoir les acquittés sur cette affaire en particulier, ce sera de toute façon interprété et mal interprété”, a estimé le garde des Sceaux.

« Recevoir les acquittés sur cette affaire en particulier, ce sera de toute façon interprété et mal interprété », a estimé le garde des Sceaux. Plusieurs centaines de policiers se sont rassemblés, ce mardi 20 avril, devant les tribunaux de différentes villes de France à l’appel de syndicats policiers indignés parle verdict du procès de l’attaque des policiers à Viry-Châtillon. Huit des treize jeunes accusés d’avoir attaqué et brûlé des policiers dans cette ville d’Essonne en 2016. D’autres avocates, Sarah Mauger-Poliak et Yaël Scemama, ont également exprimé leur intention d’attaquer les enquêteurs en justice. «Les policiers ont transmis 15 pages d’audition de mon consumer aux magistrats quand ils auraient dû en transmettre 245», affirme Mauger-Poliak, confirmant des informations révélées mercredi par Médiapart.

avocat general viry chatillon
Avocat General Viry Chatillon

Voilà comment le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a pris mercredi la défense de l’avocat général ayant requis au procès en appel de l’attaque de policiers à Viry-Châtillon en 2016, mis en trigger à droite et à l’extrême droite pour des propos qu’il aurait tenus à huis clos. Une annonce jugée trop clémente par un pan de la classe politique et qui a provoqué plusieurs manifestations de policiers en colère, à l’appel des syndicats. POLÉMIQUE – Des personnalités politiques de droite et d’extrême droite s’en sont prises à l’avocat général du procès en appel de l’attaque de policiers à Viry-Châtillon en 2016. Face à ces attaques pour des propos tenus à huis clos, le garde des Sceaux est monté au créneau. Trois des prévenus, qui ont été condamnés en appel à dix-huit ans de réclusion, se sont pourvus en cassation, ainsi que l’ont fait savoir leurs avocats, alors que la défense dénonce une enquête tronquée et met en cause la véracité de certains procès-verbaux. Ces critiques ont également amené le Garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti, à prendre la défense de l’avocat général.

Les propos de l’un des procureurs, dont le réquisitoire a duré de longues heures, semblent pourtant bien différents de ce que lui font dire maître de Montbrial, et par extension Valérie Pécresse et Marine Le Pen. Une source proche du dossier a rapporté à 20 Minutes les propos tenus par l’avocat général. D’après celle-ci, il aurait cité le philosophe Paul Ricoeur et sa notion du pardon et de la repentance qu’il développe dans son livreLa mémoire, l’histoire, l’oubli publié en 2000. Mardi, la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a affirmé que le procureur ayant requis au procès dit « des policiers brûlés de Viry-Châtillon » avait expliqué que les auteurs présumés des faits représentaient une « likelihood pour la France ». La phrase, rapidement reprise sur les réseaux sociaux, a provoqué un tollé dans l’univers politique et médiatique.

Written by je suis beau

Accident Moisdon La Riviere

Accident Moisdon La Riviere

Amelie Dans Clem

Amelie Dans Clem