Friday, January 13, 2023

Accident Bretigny

Le Canard Enchaîné pointe une nouvelle fois du doigt la SNCF. Après avoir écrit que la compagnie ferroviaire avait guidé les témoins de l’enquête sur l’accident de Brétigny, le quotidien assure maintenant que la compagnie ferroviaire avait détecté la fissure sur l’éclisse au cœur du drame dès 2008. Il ajoute qu’elle aurait établi de faux paperwork afin de cacher que les travaux nécessaires n’avaient pas été effectués. POLEMIQUE – La SNCF aurait voulu “manipuler l’enquête” sur la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge , qui avait fait sept morts en juillet 2013, en briefant ses employés avant leur audition par la justice, écrit le Canard Enchaîné dans son édition de mercredi. Au deuxième jour du procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny sur Orge, la parole a été donnée aux deux représentants de la SNCF qui sont jugés jusqu’au 17 juin.

La société de transport estime, pour sa half que l’accident est consécutif à un défaut de l’acier. Dans son édition du three février 2016, Le Canard Enchaîné affirme que la SNCF avait détecté une défaillance de l’éclisse – au centre de l’accident de Brétigny – en 2008, soit 5 ans avec le drame. Il écrit “Des travaux avaient été demandés, ils n’ont jamais été effectués”. Pourtant, le Bureau d’enquête sur les accidents de transports avait déterminé au terme de son investigation que la fissure datait de quelques mois seulement. Les enquêteurs ont affirmé que les agents de l’entreprise n’avaient pas détecté le défaut lors de leur dernière tournée d’inspection effectuée four juillet 2013, soit 8 jours avant le déraillement qui a fait 7 morts. Au procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny, le cadre cheminot jugé pour «homicides involontaires» a expliqué mercredi qu’il «ne s’était pas passé un jour» sans qu’il «pense à ce horrible accident» de l’été 2013.

accident bretigny

Nouveauté, ce rapport signé par deux ingénieurs spécialisés – et consulté par Le Parisien – pointe également “quelques approximations dans la confection des scellés par les enquêteurs, un point qui pourrait s’avérer favorable à l’entreprise publique”. Signe timide d’un changement de braquet, Jean-Pierre Farandou, à la tête de la SNCF depuis novembre 2019, a fait de la régénération du réseau un axe central de son discours. Celui qui ambitionne de doubler, d’ici à 2030, les volumes ferroviaires de fret et de voyageurs multiplie les appels au financement public, français et européen, pour une enveloppe globale de « plusieurs dizaines de milliards d’euros sur vingt ou trente ans ». Vous ne pouvez plus réagir aux articles suite à la soumission de contributions ne répondant pas à la charte de modération du Point. Nos révélations ne vont pas manquer de relancer la polémique.

Dans un propos liminaire, ils ont tenu à s’adresser aux victimes, près de dix ans après la tragédie qui a coûté la vie à sept personnes. Chacune des victimes de l’accident ferroviaire attend aujourd’hui que toute la lumière soit faire sur les causes ayant conduit au déraillement du Train Corail reliant Paris à Limoges Bénédictins, qu’elles soient collectives et ou individuelles. Le rapport définitif du BEA, publié le 18 septembre 2015, pointe encore du doigt la maintenance à la SNCF. En janvier 2016, un rapport d’expertise complémentaire remis aux juges conclut qu’« une surveillance efficace aurait sans doute permis » d’éviter la disaster. En septembre 2014, la SNCF et RFF sont mis en examen pour homicides et blessures involontaires.

Un Protocole Dindemnisation A Été Mis En Place Où En Est

Le procès sur l’accident ferroviaire de Brétigny se tiendra du 25 avril au 17 juin 2022. La SNCF et un employé du groupe seront jugés pour homicides et blessures involontaires. Ce cheminot de 31 ans était à la tête d’une brigade chargée de l’inspection des voies au moment du déraillement. C’est lui qui avait réalisé la dernière vérification, huit jours avant la disaster.

La suppression de milliers de postes de cheminot-e-s liée à une organisation cloisonnée ne permet plus au fil du temps d’entretenir des infrastructures ferroviaires vieillissantes et ne garantit donc plus la sécurité des circulations. Les trois prévenus sont poursuivis pour blessures involontaires et homicides involontaires. Il s’agit de la société nationale SNCF, de SNCF Réseau , mais aussi d’un cadre dirigeant de Brétigny-sur-Orge à l’époque. Il était âgé de 24 ans au second des faits et ne travaille plus à la SNCF.

accident bretigny

Beaucoup de victimes se sont estimées lésées et ont critiqué un rapport d’expertise visant à minorer le préjudice. Certes, SNCF a majoré les montants versés aux victimes, mais la vérité est qu’ils étaient initialement très bas. Près de dix ans se sont écoulés depuis la catastrophe de Brétigny et certains dressent le constat amer qu’elle n’aura pas permis d’interrompre cette logique mortifère. Historique par son ampleur, le procès qui s’ouvre ce lundi à Évry devra être l’occasion de questionner la succession de ces choix politiques qui ont contribué, ce 12 juillet 2013, à la survenue du pire. Dans le collimateur des juges, on trouve également un pont routier construit tout près de la gare de Brétigny-sur-Orge quelques semaines avant l’accident.

Des Syndicats Estiment Que Seule Lentreprise Peut Être Tenue Responsable De Ce Problème De Maintenance

Selon la SNCF, une pièce de métal défaillante dans l’aiguillage de la voie serait à l’origine du déraillement du Paris-Limoges. Le défaut avait été signalé dès 2008, ce sont des équipements qui nécessitaient une surveillance de tous les jours, en particulier en raison du trafic sur cet axe. Le cheminot qui sera jugé était chef d’équipe sur le terrain, c’était à lui d’organiser les opérations de upkeep et la remontée des avaries. Il a effectué une inspection huit jours avant et il est passé devant cet aiguillage sans rien signaler.

“Nous savons qu’il y a une défaillance qui aurait pu être prévenue et traitée avant ce 12 juillet”, a-t-il affirmé. Découvrir les offres multicomptes Pourquoi voyez-vous ce message ? Parce qu’une autre personne est en practice de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Cette lourde pièce métallique qui fixe deux rails ne tenait plus, au second du passage de l’Intercité, que par un boulon sur quatre. Par ailleurs, l’about de cœur, pièce sur laquelle est fixée l’éclisse, a été retrouvé cassé après l’accident, probablement fendu depuis longtemps. Un tableau accablant, alors que le ministère des Transports doit rendre public vendredi 10 janvier le premier rapport de l’enquête administrative, commandé au lendemain de qui a fait 7 morts, le 12 juillet dernier. Mise en trigger dans le dossier, la double gestion SNCF- RFF fait figure de véritable casse-tête chinois, avec trop de délégations et de prestations en tout style. Aussi l’enquête ne parvient-elle pas à déterminer qui est responsable de quoi.

accident bretigny

Le procès devant le tribunal d’Evry s’ouvre ce lundi après 7 années d’enquêtes, d’expertises et de contre-expertises. Des audiences redoutées mais attendues par les parties civiles. Vendredi 12 juillet 2013, à 17h14, un accident ferroviaire concernant le train Paris-Limoges n°3657 s’est produit à la gare de Brétigny-sur-Orge. Convoqué le 28 avril en tant que témoin devant le tribunal d’Evry dans le procès sur l’accident de Brétigny, il a dû… Dans sa requête à la justice, l’entreprise souhaite donc que les consultants “complètent leurs travaux en leur demandant d’apporter des réponses à une série de questions qui lui apparaissent à ce jour toujours essentielles à la détermination de l’origine de l’accident”.

Laisser Un Commentaire Annuler La Réponse

Le déraillement d’un practice Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge avait fait sept morts le 12 juillet 2013. Réseau ferré de France et la SNCF ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires dans l’enquête ouverte à Evry sur cette disaster ferroviaire. On lui reproche « une appréciation fautive » l’ayant conduit à décider d’effectuer seul et avec « une attention manifestement insuffisante » une tournée de surveillance normalement assurée par deux agents. Au terme de sept ans d’instruction sur la disaster ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, ce dirigeant de proximité, aujourd’hui âgé de 32 ans, est la seule personne physique dont la responsabilité a été mise en trigger par les magistrats.

  • «On a voulu courir mais c’est arrivé tellement vite», raconte Marcel qui se présente comme un proche de Brandon, 19 ans, décédé après le déraillement du prepare.
  • Le «sportif de la bande» aimait aussi le rap et surtout le reggae.
  • Dans le rapport rédigé par le cupboard Apteis sur demande du CHSCT, les experts mentionnent, au chapitre des « causes immédiates », un défaut de boulonnerie.
  • Le procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge débute ce lundi La société nationale SNCF, SNCF Réseau et un cadre comparaissent à partir de ce lundi devant le tribunal correctionnel d’Evry dans l’Essonne.
  • Certes, SNCF a majoré les montants versés aux victimes, mais la vérité est qu’ils étaient initialement très bas.
  • Son unité a recensé « neuf urgences absolues » et « fifty one urgences family members » depuis le début de l’intervention des secours et « 70 personnes ont été prises en charge par des cellules d’urgence médico-psychologiques ».

Le 12 juillet 2013, huit jours après l’inspection au cours de laquelle ce cadre guarantee n’avoir rien remarqué d’anormal, un prepare Intercités Paris-Limoges déraillait avant d’entrer en gare, causant sept morts et plus de 400 blessés. Contrairement à la version officielle véhiculée par les autorités politiques, policières et sanitaires, il y a bel et bien eu des scènes de vol et de caillassage après le déraillement du practice Paris-Limoges à Brétigny-sur-Orge. Au sixième jour du procès de cette catastrophe ferroviaire qui a coûté la vie à sept personnes et fait plusieurs centaines de blessés, les nombreuses zones d’ombre et bizarreries de l’information judiciaire ont été disséquées par la cour dans une atmosphère très tendue.

Le procès de la catastrophe ferroviaire du 12 juillet 2013 s’est ouvert le 25 avril au tribunal correctionnel d’Évry . La SNCF, SNCF Réseau et un ancien cadre cheminot sont poursuivis pour blessures involontaires et homicides involontaires. Cécile Louis-Loyant, la présidente du tribunal d’Evry, a pointé du doigt des choses “étranges” dans le file de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge. Ce mardi three mai, en ouverture de la deuxième semaine du procès, elle a évoqué les particularités de l’enquête judiciaire.

accident bretigny

Il pointe du doigt, entre autres, une “banalisation du travail dans l’urgence”, qui résulte du “retard de maintenance” d’un réseau vieillissant, et de la “réduction de l’effectif compétent”, les personnes recrutées ayant besoin d’être formées. Le résumé conclusif du rapport souligne aussi le manque de surveillance de l’éclisse , la pièce à l’origine du drame, qui présentait “une fissure connue des brokers de maintenance depuis 2008”. Un défaut corrigé en apparence mais “les réparations ont été effectuées par les cheminots sur une partie de la voie différente de celle détériorée”, explique le quotidien. « Le travail des brigades voies (chargées de la surveillance des rails – NDLR) est de plus en plus difficile. Les investigations pointent en effet le déplacement d’une éclisse, qui a pivoté sur son axe jusqu’au cœur d’une aiguille.

Pour ces lignes qui achèveront de nous enclaver, il y a de l’argent! Autrement dit, en haut lieu, on continue à se moquer des Limousins. Vincent Roux et Jean-Luc Marissal revenaient tous deux à Limoges à bord de l’Intercités 3657 quand le prepare a déraillé, le vendredi 12 juillet 2013 en gare de Brétigny-sur-Orge .

BRÉTIGNY – C’est compliqué d’avoir des photos de près, ils ont tout bloqué, alors j’ai essayé de feinter, de passer par des endroits où j’allais petite, mais ils ont tout vérouillé, donc je n’ai pas pu m’approcher… Cet après midi sur I-Télé Michel Chevallet a rappelé après que le PDG de la SNCF a montré des photographs de l’éclisse que quelqu’un a déplacé et l’a mis sur l’aiguillage. Les photos parlent.L’éclisse n’est pas arrivé toute seule par le Saint Esprit.Les internautes sont unanimes qui il y a eu sabotage et malveillance. J’ai consulté plusieurs websites ou que tous les internautes parlent de sabotage et de vengeance. Le président François Hollande (à gauche) s’entretient avec le ministre des Transports Frédéric Cuvillier (2e à droite) et le le président de la SNCF Guillaume Pepy, sur les lieux de l’accident à Brétigny-sur-Orge .

Plus de trois ans et demi après les faits, l’instruction se poursuit. Trois magistrats instruisent, avec les moyens qui sont les leurs. Aucun ne saurait s’engager sur un délai raisonnable prévisible. Pour Me Gérard Chemla, avocat de l’affiliation EDVCB, de la Fenvac et de 24 parties civiles, débute lundi le procès d'”un pot de terre contre le chemin de fer”. Une quarantaine de ces parties civiles ont indiqué souhaiter prendre la parole à l’audience et seront entendues par le tribunal à partir du 31 mai. Les deux dad and mom de Thierry Gomes se trouvaient bel et bien sur le quai au second où le train Paris-Limoges a déraillé au niveau de la gare de Brétigny-sur-Orge.

accident bretigny

S’il y avait eu des démontages sauvages, il y aurait forcément des traces récentes sur la rouille des têtes de vis. Sinon en tant que technicien de maintenance, sur les photos, je n’ai pas vu de rondelles, or dans un système soumis à fortes vibrations avec des têtes hexagonales standards il faut rondelles + rondelles frein pour éviter le désserrage. Le couple était dans la quatrième voiture, explique le «JDD» , l’une des voitures les plus durement touchée lors du déraillement. La jeune femme, titulaire d’un grasp de management des entreprises de la santé, obtenu à l’IAE de Limoges, aimait voyager. Elle était férue de basket et très proche de sa famille, résume une camarade de promo au «Parisien».

accident bretigny

Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article. Neuf ans après, Thierry Gomes se pose encore des questions sur les circonstances de cet accident “traumatisant”. Le 12 juillet 2013, Thierry Gomes se rendait à la gare de Brétigny-sur-Orge pour récupérer ses parents. Sur le chemin, il apprend qu’un accident s’est produit et tente alors de les joindre. Tout ça ne nous explique pas pourquoi cette éclisse s’est détachée, causant ainsi cette disaster. “La SNCF n’a jamais prétendu que le système était parfait” mais “jamais au regard des difficultés rencontrées, la sécurité n’a été en jeu”, a affirmé Me Marsigny.

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur. Votre commentaire a bien été envoyé à la rédaction, celui-ci peut être soumis à modération, auquel cas il n’apparaitra pas immédiatement sur le web site. Président de l’association Entraide et défense des victimes de la catastrophe de Brétigny. Pour la seule année 2020, précise le secrétaire général de la CGT cheminots, « 269 kilomètres de voies ont été fermés et la proportion des voies hors d’âge atteint désormais 21 %, en augmentation de 0,3 % en un an ».

Le bilan de l’accident est pour l’instant de 6 morts mais le préfet de l’Essonne Michel Fuzeau n’exclut pas de retrouver d’autres victimes. « Nous attendons un engin de levage extrêmement puissant, une grue qui va opérer pour soulever le wagon » qui est couché sur la voie « en passant par-dessus la toiture », a-t-il précisé. Le responsable du SAMU de Paris, le professeur Pierre Carli, a quant à lui annoncé que le pronostic restait « réservé pour deux blessés ». Son unité a recensé « neuf urgences absolues » et « fifty one urgences relations » depuis le début de l’intervention des secours et « 70 personnes ont été prises en cost par des cellules d’urgence médico-psychologiques ». En tant que témoin, Hervé Chapuis, professional de la SNCF basé à Tours, a rappellé ce mardi three mai qu’il est resté quinze jours sur place après la disaster ferroviaire. “Dès le mois de septembre, j’ai senti que les documents n’allaient pas arriver naturellement.”

Sur le quai du RER C, quatre personnes ont été fauchées par le prepare sorti de ses rails, emportant avec lui les aménagements de la petite gare de l’Essonne et ne laissant que peu de chance de survie à ceux qu’il a trouvé sur son passage. Parmi eux, un couple d’octogénaires, discrets habitants de Brétigny-sur-Orge, attendait vraisemblablement le RER. Quand ils ont appris le décès du couple, leurs voisins peinaient à croire que les deux octogénaires étaient à la gare lors de l’accident. Le couple n’était en effet pas habitué au transport ferroviaire. Selon un voisin, encore sous le choc et interrogé par «Le Parisien» , les deux retraités devaient aller chez leurs enfants à Orléans pour le 14 juillet.

accident bretigny

Les vrais responsables ne sont pas les lampistes ou le petit management qui suivent les directives mais ce sont ceux qui ont détruit les emplois à la SNCF et qui n’ont pas réalisé les investissements sur le réseau ferré. Pour les accueillir, le tribunal d’Évry a relevé un défi d’organisation. Tenir les débats au sein même du palais était primordial pour préserver “une égalité des armes” entre parties civiles et prévenus, a expliqué le président du tribunal, Benjamin Deparis, à l’AFPTV. Lors de cet accident qui est considéré comme l’une des plus grosses catastrophes ferroviaires survenues en France, sept personnes ont perdu la vie et 400 ont été blessées. À l’issue de son audition, Marie-Claude Desjeux, la présidente de la Fédération nationale des victimes d’attentats a été invitée par la présidente à dire quelques mots au prévenu.

Le 24 juillet, le parquet d’Evry annonce que l’enquête pour homicides et blessures involontaires a été confiée à trois juges d’instruction, et dit que le basculement de l’éclisse « semble être à l’origine de la disaster ». Dès le lendemain, un responsable de la SNCF estime qu’une éclisse, sorte d’agrafe métallique reliant deux rails dans un aiguillage, se serait détachée, provoquant le déraillement. La SNCF annonce le contrôle des 5.000 pièces semblables de son réseau.

Hier, comme chaque année depuis l’accident, une commémoration était organisée à la gare de Brétigny. “Tous mes projets avec Morgane ont disparu d’un coup”, confie-t-il, devant la salle d’viewers. “J’attends la vérité et j’attends que chacune des personnes qui ont une responsabilité dans ce drame assume”, a déclaré le quadragénaire, qui a aussi été blessé dans le déraillement. A l’époque responsable de division ingénierie de maintenance des voies nationales de la SNCF, le témoin semble embarrassé lorsque la présidente lit à voix haute les « huit écoutes » le concernant. L’Autorité de la qualité de service dans les transports a publié en mars une étude pour expliquer les raisons des retards des trains de voyageurs en France.

Vendredi, elle était d’ailleurs dans l’Intercités 3657 pour rentrer chez ses mother and father à Limoges. Un peu plus tôt ce samedi, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier avait précisé que le drame n’était pas du « à un problème humain ». Il faut le savoir, le scénario qui a conduit à cette catastrophe est encore à l’oeuvre. Il en est un exemple avec l’angle de la région Nouvelle Aquitaine qui dit qu’elle ne s’occupe que des TER, et qui refuse de mettre la main à la poche pour une ligne dite structurante comme l’est le POLT. D’accord, mais curieusement, la région n’a plus la même angle lorsqu’il s’agit de financer les nouvelles lignes TGV Bordeaux/Toulouse ou Bordeaux/ Espagne.

Comme lors du dernier Carnaval où il s’était déguisé en fée, confient deux lycéennes au «Parisien» . «Parfois, il mangeait même avec nous», lâche un élève sur BFM TV, preuve du lien spécial qui liait les élèves à leur pion, emporté vendredi sur le quai du RER. L’audience a été consacrée aux particularités des investigations réalisées dans ce dossier, en particulier les mises sur écoute d’agents de la SNCF. © Challenges – Les contenus, marques, ou logos du site challenges.fr sont soumis à la safety de la propriété intellectuelle. Contactés par l’AFP, RFF et la SNCF ont confirmé l’existence de ce rapport, mais n’ont pas souhaité le commenter. Ce rapport, qui n’est pas un doc judiciaire, sera présenté aux membres du CHSCT le 12 novembre.

Articles Liés

Derniers articles